Mes ratés green (1)

Depuis bientôt deux ans que je me suis tournée vers le bio, écolo et naturel, je réalise que je commence à avoir testé pas mal de choses. Certaines ont réussi, d’autres… un peu moins ! Je me suis donc dit qu’il serait sympa de les partager afin d’éviter aux autres les mêmes erreurs ! Petite revue ici de ces fails, avec des trucs et astuces pour ne pas faire comme moi !

Mon premier henné n’a pas été franchement une réussite ! Adepte du no-poo depuis quelques mois, je voulais tester cette poudre qui promet lavage et soin, gainage du cheveux et brillance. Or je suis blonde, et à ce moment là je ne voulais pas changer pour du roux ou du brun. J’ai donc minutieusement épluché les groupes de discussion sur le no-poo, et les fiches aromazone sur les différents hennés et poudres capillaires. A force de lire, je me suis fait ma recette qui me paraissait parfaite pour ce que je voulais : moitié de henné blond, moitié de rhapontic, le tout dilué dans du yaourt pour nourir. Le grand jour arrive, je décide de faire le masque un dimanche après midi. Déjà, j’ai mis la moitié de chaque sachet de henné et rhapontic, faisant bien deux à trois fois plus de pâte que ce dont j’avais besoin (pourtant j’avais les cheveux longs !). Pas de souci, le reste du mélange peut se congeler pour une prochaine fois ! Je masse bien tout mon cuir chevelu et mes longueurs… J’avais opté pour une pose d’une heure, ne sachant pas trop le temps adéquat pour ce mélange par rapport à mes cheveux. L’après midi passant, je me suis réveillée… trois heures après. Je rince bien le mélange, j’ai bien vu que la couleur paraissait étrange, mais je suis allée me coucher les cheveux encore humide en me disant que ça irait le lendemain une fois les cheveux secs, que c’était du végétal, du non chimique, que le résultat serait forcément un joli blond naturel. Sauf que je me suis réveillée… les cheveux jaune canari ! Je me les suis attaché pour cacher la misère au travail. La couleur était tellement horrible que personne n’a osé m’en parler ! Ils ont attendu que le problème soit réglé pour oser un « mais… tu avais fait quelque chose à tes cheveux non ?! ».
Donc voici comment faire dégorger un henné : le soir même, j’ai appliqué de la crème de coco en masque sur toutes les longueurs, et laissé poser la nuit le tout enveloppé dans du film alimentaire + foulard pour ne pas tâcher mon oreiller. Le lendemain j’ai bien rincé, et lavé au bicarbonate de soude. J’ai refait un autre « lavage » le soir, car mes cheveux étaient tout de même restés gras la journée avec toute cette crème de coco. Le résultat a, enfin, été un joli blond vénitien… après deux jours capillairement compliqués !

pink-hair-selfie-bun
Crédits : Pexels

L’huile essentielle de menthe poivrée est un basique de ma salle de bain et de ma trousse à pharmacie. Elle me sert en cas de mal de tête, dans mon dentifrice, en cas de douleurs type bleus ou courbatures, contre le mal des transports… surtout que maintenant je sais l’utiliser ! Peu d’huiles essentielles peuvent s’appliquer directement sur la peau, je ne conseille pas la menthe poivrée pure sur les tempes près des yeux. La première fois que je l’ai testée sur un mal de tête, je l’ai appliquée directement en massage sur les tempes. Ma tête a apprécié. Mes yeux… un peu moins ! A chaque fois que je tournais la tête les vapeurs de l’huile essentielle venaient dans mes yeux et… disons que ça picote ! J’avais l’impression de m’être injectée un chewing gum saveur menthe fraîche directement sous les paupières.
Mon astuce maintenant, c’est de diluer une à deux gouttes dans une cuillère d’huile végétale neutre : amande douce, jojoba par exemple, sinon l’huile d’olive dans votre cuisine fera très bien l’affaire. L’huile végétale va diluer l’huile essentielle, lui permettre de mieux pénétrer dans la peau et limiter les vapeurs. Lors du massage des tempes et de la nuque, très efficace pour les maux de tête, ça permettra d’éviter les vapeurs et picotements dans les yeux !

pills-234633_1280
Crédits : Pixabay

La spiruline est une algue réputée pour avoir mille vertus : riche en protéines, vitamines, minéraux et oligo-éléments, elle est souvent qualifiée de « super-aliment ». A force de voir des smoothies verts sur instagram dans lesquels les blogueuses avaient ajouté de la spiruline, j’ai eu envie de tester. On me promettait une super énergie, un boost de mon immunité en me gorgeant de délicieux (oui, elles parlaient de délicieux) smoothies verts banane-fraise-spiruline ! Je ne saurai jamais quels effets cela peut avoir, car j’ai bien ajouté la spiruline dans mon smoothie. Et mon conseil est : FUYEZ !! Si vous tenez à ce complément dans votre alimentation, je vous conseille de prendre la spiruline plutôt en comprimé qu’en poudre. J’ai fini mon smoothie avec difficulté tellement le goût était immonde. J’ai tenté d’en refaire quelques jours après un mettant peu de spiruline, mais le goût de cette algue reste quand même très fort et me casse tout le plaisir de mon smoothie ! Je suis donc l’heureuse détentrice d’un pot de 120 grammes de micro granules de spiruline, dont le goût me dégoûte.
Alors que faire ? Une amie m’a conseillé d’en ajouter à mes masques pour cheveux et visage. Je vais donc tester, vu les vertus et la richesse de cette micro-algue, ça pourrait être intéressant. Certaines en mettent également dans leur pâte à pancakes. Peut être que cuit le goût serait atténué, mais j’avoue avoir peur de gâcher de bons pancakes ! Attention cependant si vous l’utilisez pour un apport en vitamines : la spiruline contient bien de la vitamine B12 (dont la supplémentation est indispensable si vous êtes végétalien), mais sous une forme non assimilable par l’organisme. Il faut donc se supplémenter en B12 par un autre moyen, et éviter de prendre sa supplémentation en même temps que l’ingestion de spiruline : la B12 non bio-assimilable de l’algue pourrait intéragir et limiter l’absorption de la vitamine en supplémentation.

flour-powder-wheat-jar
Crédits : Pexels

Le dentifrice maison : afin de me débarrasser de mon dentifrice plein de produits de synthèse pas très bon pour mon système hormonal (coucou le triclosan !) je suis d’abord passée au dentifrice à l’argile bio. Mais ça faisait des déchets, j’ai essayé quelques jours le dentifrice au bicarbonate de soude et huile de coco. Mais le bicarbonate de soude est bien trop abrasif pour être utilisé en dentifrice ! Saupoudré sur la brosse à dent une fois par semaine, pas de problème, mais au quotidien il raye l’émail et abîme les dents. J’ai alors utilisé une recette à base d’argile, huile de coco et huiles essentielles de menthe poivrée et d’arbre à thé (tea tree). Cependant, l’argile fait également débat. J’utilisais de l’argile blanche surfine, bien moins abrasive que le bicarbonate de soude, mais certains hésitent quand à son utilisation en brossage au quotidien. J’ai donc cru trouver le dentifrice parfaitement doux et anti-bactérien en trouvant une recette à base d’huile de coco toujours, et de cannelle. J’adore la cannelle, mais dans les pâtisseries, cuite. Froide dans de l’huile de coco, ça a été très désagréable, je n’ai pas pu le finir ! Maintenant je suis passée au carbonate de calcium, une poudre que je mélange également à de l’huile de coco et des huiles essentielles anti-bactériennes. C’est bien plus doux pour mes dents, le goût est celui de l’huile essentielle de menthe poivrée, qui laisse l’haleine fraîche. Et quand j’ai la flemme d’en refaire (comme en ce moment… même si ça prend 2 minutes !) j’utilise juste la poudre sur la brosse que je passe sous l’eau.

 

Voilà, c’était une petite compilation choisie de mes fails, en espérant vous faire économiser un peu de temps et de tâtonnements dans votre recherche de produits alimentaires ou d’hygiène naturels, sains et faits maison !

Bonnes tambouilles !

 

Publicités

6 commentaires sur « Mes ratés green (1) »

  1. Pour le dentifrice, je peux aussi te conseiller le Per Blanc, qui est également une poudre à base de carbonate de calcium ! Je suppose qu’il est l’équivalent de celui que tu fais, mais si un jour tu as vraiment, vraiment la flemme… 😉

    J'aime

  2. C’est très instructif !!
    Je suis en train de terminer mes dentifrices du commerce et vais passer au dentifrice maison, enfiiiiin mais ouiiiii !!!
    Alors ta recette m’intéresse beaucoup 😉
    Sinon j’ai du bol et je touche du bois, je n’ai jamais eu de catastrophe de henné même si le résultat est toujours hasardeux !
    à bientôt ma belle !

    J'aime

    1. Oui je mets vite la recette ! J’aimerais essayer de faire une micro vidéo mais je n’en ai jamais fait, et j’attends qu’il fasse beau pour avoir une jolie lumière ! Pour le henné je laisse poser beaucoup moins longtemps maintenant, et si la couleur me va, la fois d’après j’utilise exactement la même recette et seulement là je m’autorise à laisser poser plus d’une heure ! Bonne journée 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s