Sea and éco-sun !

En début d’été dernier, j’écrivais un article pour Générations Cobayes sur la façon de  profiter des effets bénéfiques du soleil sans mettre en danger sa santé. L’automne pose moins de problèmes de ce côté-ci, j’ai cependant eu envie de re-publier cet article ici avec quelques ajouts, car il n’y a pas de saison pour profiter du soleil de façon raisonnée !

Le soleil, un ami à consommer avec modération

Tout comme l’air et l’eau, le soleil est indispensable à la vie. Chez l’être humain, le soleil est un véritable coup de fouet. Indispensable à la synthèse de la vitamine D qui permet de fixer le calcium sur les os, il agit également comme un antidépresseur naturel. Il peut de plus donner une jolie pigmentation à la peau en activant les grains de mélanine. Oui, mais… le soleil peut également être dangereux, et ça on en entend parler tous les étés et tous les hivers au ski : coups de soleils à répétition à cause de lésions causées par les UVs, risques de développer un cancer de la peau sur le long terme… Comment, alors, profiter des rayons bénéfiques en limitant les dangers ?

blog-sun
Crédits : Pexels

Vive la crème solaire ?

A ces mots, je te vois déjà te parer de ton plus bel écran total indice 50 ! Mais, attends un peu… sais-tu ce que contient ta crème solaire ? Parabens ou autres conservateurs de remplacement plus ou moins nébuleux, une liste de composants plus longue que mon bras (oui, mon bras) et des nanoparticules pour bien faire pénétrer le tout dans ta petite peau.
Alors, que faire ?

Quelques gestes simples

Comme mère Nature n’a pas la justice infuse, nous ne sommes pas tous égaux devant la sensibilité au soleil. Néanmoins, quelques conseils simples peuvent aider tout le monde à éviter les contrecoups d’une exposition mal gérée :

  • Prendre son temps : l’été, s’exposer progressivement en commençant par les jambes, puis le jour suivant les épaules, et ensuite le ventre et un peu le visage. Débuter également par de courts temps d’exposition quotidienne, dix minutes par exemple, puis augmenter progressivement, afin de laisser le temps à sa peau de s’habituer et sécréter la mélanine qui offrira une petite protection.
  • Eviter les heures critiques, entre midi et 16 heures, lorsque les rayons du soleil tapent le plus fort, surtout si la peau n’a pas été préparée ! Baignez-vous ou allez skier de préférence le matin, et en fin d’après midi. Une bonne occasion pour ré-introduire la petite sieste post-déjeuner !
  • Protéger sa peau, particulièrement lors des premières expositions ! Pour cela, choisir des crèmes solaires certifiées, sans perturbateurs endocriniens. Il est aussi possible de fabriquer son huile de préparation au bronzage ainsi que sa crème solaire maison (testée et approuvée par ma peau pâle), la vie est tellement bien faite !
  • Il est préférable de se couvrir la tête et la nuque (vive les chapeaux !) et de protéger ses yeux à l’aide de lunettes de soleil aux heures de grand ensoleillement, au bord de l’eau ou sur les pistes, afin d’éviter les insolations et les ophtalmies.
  • Penser hydratation ! Externe à l’aide de crèmes bio ou d’huiles végétales, mais aussi interne en n’oubliant pas de boire suffisamment. Rafraîchir sa peau par une douche fraîche après l’exposition permettra également de la raffermir et d’activer la circulation sanguine.
  • Bouger ! En effet, l’exercice physique permettra de faire circuler les toxines et de les éliminer par la transpiration.
  • Le réflexe lunettes ? Les lunettes de soleil sont très importantes dans certains cas de grand ensoleillement, pour éviter que les rayons UV blessent nos yeux (neige, mer, piscine en plein après midi). Cependant, le réflexe lunettes est parfois trop poussé. Inutile de porter ses lunettes de soleil dès que l’on sort de chez soi le matin par exemple. A trop se protéger, on « déséduque » la pupille, qui n’a plus l’habitude de se rétrécir sous l’arrivée de rayons UV ce qui peut entraîner une paresse de l’œil sur le long terme, ou être dangereux car la pupille ne sait plus réagir au soleil.. De plus, capter la lumière du soleil directement donne une information précieuse à notre cerveau. Trop d’éblouissement est un signal que l’exposition à ce moment là n’est pas sans danger. En cas d’ensoleillement modéré, sans lunettes, la peau peut alors se préparer à l’arrivée de rayons UV, le cycle veille-sommeil est mieux activé, et donc les bienfaits du soleil sur la fatigue, le stress ou la dépression seront alors plus visibles. Préférer porter une casquette ou un chapeau à large bords pour éviter la réverbération directe est un bon réflexe à adopter.
  • Profiter toute l’année ! Dix à vingt minutes d’exposition par jour du visage et des avant bras, c’est ce qu’il faut pour synthétiser la vitamine D, nécessaire entre autres à la bonne fixation du calcium sur les os. La majorité de la population est carencée en vitamine D, surtout l’hiver ! N’hésite pas à sortir te balader, faire les courses à pied, t’oxygéner tous les jours et sinon, il reste toujours l’option de la supplémentation.
blog-creme
Ma crème solaire maison à retrouver ici, d’après la recette de Planetaddict !

Et oui, s’exposer en toute sécurité signifie aussi accepter de renoncer à la course au bronzage à tout prix ! Préférer la douceur du soleil à sa brûlure est mon nouveau mantra, ta peau est précieuse ! Avec ces conseils, le résultat devrait tout de même être un joli teint hâlé. Et sinon, il reste encore la solution du parfait petit chimiste bio, la crème auto-bronzante maison !

Bonnes expositions !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s