Désencombrement et minimalisme : les livres !

Bonjour !

Aujourd’hui on change un peu des recettes, avec un petit article sur le désencombrement.

Home1b

J’ai toujours vécu dans des endroits encombrés. Jeune, je ne pouvais pas travailler sur le bureau de ma chambre car ma chaise était recouverte de vêtements, impossible de s’y assoir. J’avais un tas de peluches au pied de mon lit qui me gênaient pour étendre mes jambes, des étagères recouvertes de bibelots « souvenirs » car j’avais comme beaucoup d’adolescentes (et de personnes !) le besoin de me définir à travers ce que je possédais.

J’ai ensuite été étudiante : de la chambre en colocation au studio, j’entassais dans les placards. Rentrer tous les week end chez mes parents ne m’a pourtant pas aidée, j’ai accumulé autant de chantier dans ma chambre dans la maison familiale que dans mes petits chez moi.

Un jour, je suis partie plusieurs mois en Erasmus. Et là, tu dois faire tenir ta vie dans un gros bagage. Ce qui permet de voir quelles sont les priorités ! J’avais une petite chambre, seulement quelques étagères, mais j’y étais bien. Puis je suis à nouveau partie. Cette fois je sous-louais un appartement pendant 8 mois. Le mobilier et les quelques décorations n’étaient pas miennes. Je n’en ai pas ajoutées. J’ai seulement amené ma grosse valise. Et pourtant je m’y sentais tellement bien ! Avec le recul, je me rends compte que c’est l’appartement dans lequel j’ai habité seule où j’ai préféré vivre.

Cela n’a pas vraiment été un déclic pourtant, puisque en rentrant, rebelote avec mon petit appartement encombré ! Au point que je n’osais pas ouvrir mon placard devant les gens. Ranger mon appartement consistait à planquer en entassant dans l’armoire. Et il me fallait une grosse dose de motivation pour m’attaquer au ménage, ça me fatiguait à l’avance : trop d’objets, peu d’accessibilité dans les coins, et il est difficile de nettoyer à fond un endroit dans lequel on se sent moyennement bien.

J’ai commencé à lire de plus en plus de livres et blogs sur le désencombrement, le zéro déchet, le minimalisme : L’art de la simplicité de Dominique Loreau (je suis mitigée sur ce livre cependant), le formidable Zéro déchet de Béa Johnson, La magie du rangement de Marie Kondo, et en blogs : Simplement Emm, Do it for the mermaidsSemper VivumEva BeeEquinoxe… J’ai mis six sacs de vêtements de côté, ai proposé aux copines de se servir puis ai fait don du reste.

Et puis j’ai emménagé en couple. Ou plutôt, je me suis installée dans son appartement. Assez grand pour deux personnes certes, mais malgré mon peu de meuble on s’est retrouvé sous une montagne d’objets : la bibliothèque qui déborde, la penderie aussi, tous les ustensiles de cuisine en double. J’ai encore donné des vêtements, donné des appareils et ustensiles ménagers etc… Maintenant je peux dire que la cuisine est un espace bien plus agréable et satisfaisant !

Parmi les choses à désencombrer, il y a également les livres ! J’en avais énormément, que j’ai lu ou compte lire. Cependant, je me suis rendue compte que je ne les relirai jamais. Je les gardais par fierté, pour montrer tous les livres chouettes que j’ai lu ! Pas par plaisir de les feuilleter de temps en temps. J’ai donc décidé de donner une grosse partie de ce que j’avais lu. Je garde les beaux livres, avec de belles illustrations ou histoires, ceux que j’aime feuilleter pour leur beauté ou parce que ce sont de jolis cadeaux. Je garde aussi les quelques uns qui peuvent me servir dans ma future vie professionnelle. Quand aux livres que je n’ai pas lu, ils restent dans ma bibliothèque en attente car je compte les lire. Après lecture, ils iront rejoindre les dons.

C’est ainsi que j’ai tout mis dans un carton, que j’ai déposé dans le hall de mon immeuble ! J’espère que pas mal de livres seront chanceux et auront une seconde vie, plutôt que rester « morts », inutilisés dans ma bibliothèque. Ceux qui seront toujours dans le carton dans une semaine seront donnés à des associations ou des bouquinistes. Je n’ai pas compté combien de livres sont mis au don, mais je n’arrivais plus à le soulever !! Il y a quelques livres de Mr MinimalGreen dedans, il compte bien faire le grand ménage également une fois que les miens seront partis !

Home1a
Bonne adoption les amis !

Et pour les nouveaux ouvrages, je suis désormais abonnée à la bibliothèque municipale de ma ville ! Si je n’y trouve pas ce que je veux, j’achèterai en Kindle. Il m’est arrivé assez rarement de prêter mes livres, donc le format « vérouillé » du Kindle ne sera pas un gros handicap. De plus, ça évite de ré-encombrer ses étagères, et ça me semble plus écologique que le format papier imprimé, qui donne du bonheur pendant quelques heures de lectures puis ne sera plus jamais ré-utilisé !

Petit à petit, on va respirer et être au maximum de la zenitude et du cocooning lorsqu’on rentrera chez nous !

Edit : J’ai mis le carton dans le hall de mon immeuble dans la soirée, le soir les trois quarts avaient disparu et une personne avait écrit dessus un petit « Merci 🙂 ». Je me suis sentie super contente d’avoir fait cette BA, quelqu’un en a profité, je suis moins encombrée, pas de gaspillage… tout ce que j’aime !!

Et vous, que pensez vous de la démarche désencombrement ?

Publicités

Un commentaire sur « Désencombrement et minimalisme : les livres ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s